Stratégie anticorruption

Stratégie anticorruption

La lutte contre la corruption est un défi dans n’importe quel contexte, parce que la corruption a beaucoup de visages et peut se produire dans de différentes formes à travers tous les secteurs et les institutions d’un pays.

Versement de pots-de-vin pour décrocher des contrats, pour faire référencer un produit ou obtenir un budget,… La corruption en entreprise nuit au business. Ainsi, les organisations ont un intérêt direct à mettre en œuvre des mesures anti-corruption.

 

LA CORRUPTION : QUELLE DÉFINITION RETENIR ?

Pénalement répréhensible, le délit de corruption peut être défini comme l’utilisation abusive d’un pouvoir à des fins privées (enrichissement personnel ou pour le compte d’une organisation). Concrètement, le collaborateur corrompu exécute, ou n’exécute pas, les tâches imposées par sa fonction, en contrepartie d’un avantage personnel indu.

 

On distingue deux formes de corruption en entreprise :

  • La corruption active, qui consiste à proposer une somme d’argent en échange d’un service ;
  • La corruption passive, qui consiste à accepter l’argent.

Parmi les principales tentatives de corruption, nous pouvons citer :

  • Les “dessous de table”ou pots-de-vin qui sont versés à des responsables afin qu’ils interviennent de manière plus rapide et favorable à une personne ou une entreprise.
  • Le conflit d’intérêtqui est, par exemple, une situation dans laquelle le responsable achat reçoit une compensation, sous quelque forme que ce soit, de la part de son fournisseur.
  • Le favoritismequi est le fait de préférer une entreprise plutôt qu’une autre pour, par exemple, un marché public.

 

METTRE EN PLACE UNE STRATEGIE DE LUTTE ANTI-CORRUPTION

Les critères d’évaluation  du contenu des politiques anticorruption.

Une stratégie anticorruption doit contenir des politiques et des moyens qui visent le renforcement, l’amélioration ou la réparation des systèmes vulnérables à la corruption.

Pour se prémunir de ce risque, votre stratégie doit être soutenue par les piliers suivants :

  1. Premier pilier : Une stratégie anticorruption doit réduire ou mieux éliminer les occasions propices à la corruption et en particulier mettre sur pied des politiques qui simplifient et clarifient le cadre de gestion des situations de monopole sur les biens et les services.
  2. Deuxième pilier : Une stratégie anticorruption doit réformer le système de rémunération et d’évaluation des employés, pour modifier leurs comportements, de manière à diminuer les attraits de la corruption pour les premiers et à en augmenter les coûts pour les derniers.
  3. Troisième Pilier. Une stratégie anticorruption doit inclure des politiques visant une plus grande imputabilité des décideurs de manière à ce que les risques de sanction légale soient suffisamment grands pour dissuader les personnes tentées par la corruption.
  4. Quatrième Pilier. Dans une stratégie anticorruption, le processus qui mène aux choix des objectifs et des moyens doit susciter la collaboration des collaborateurs concernées, et pour cela doit être ouvert et faire participer le plus grand nombre possible.
  5. Cinquième Pilier. Dans une stratégie anticorruption, un leadership au plus haut niveau et un soutien des acteurs-clés concernés sont essentiels pour impulser les réformes nécessaires et infuser l’énergie requise pour les mener à leur terme.
  6. Sixième Pilier. La force d’une stratégie anticorruption réside dans le niveau de cohérence de ses composantes. Plus l’adéquation entre les mécanismes de mise en œuvre utilisés et entre ces mécanismes et les objectifs fixés est grande, plus grande est l’efficacité de la stratégie.
  7. Septième PilierLa validité d’une stratégie anticorruption doit être confirmée par des résultats concrets, facilement observables et mesurables.
  8. Huitième Pilier. Une stratégie anticorruption doit constituer un guide d’action autant pour les acteurs concernés que pour les employés en général.

En définitive, la finalité d’une stratégie anticorruption doit être de modifier les comportements et les attitudes de façon à créer un climat collectif hostile à la corruption.

Vous souhaitez être accompagné dans la mise en place de votre stratégie anti-corruption? Cliquez ici

itcservices
itcservices